Secteurs de convergence

CONVERGENCE FR

Reflétant la dynamique de notre système solaire, l'attraction gravitationnelle attire de plus en plus de secteurs connexes et la constellation Bio360 Expo sur des orbites qui se chevauchent.

Atteindre une utilisation durable et circulaire des ressources de la biosphère est un thème central de Bio360 Expo. S'aligner avec les secteurs affiliés, tels que la capture et l'utilisation/séquestration du carbone et les biomatériaux, est donc particulièrement pertinent.

Pour faire progresser cette convergence, Bio360 Expo 2023 explorera parallèlement aux sujets importants de la bioénergie, d'autres thèmes clés. Chaque thème aura un programme de conférence internationale et un espace d’exposition qui lui seront dédiés pendant deux jours.

Matériaux biosourcés et renouvelables pour la construction

Matériaux biosourcés et renouvelables pour la construction: captation et utilisation du CO2 , biochar, algues et/ou résidus de colza et de chanvre pour le béton ; lignine ou biochar en tant que substitut du bitume fossile pour lier l’asphalte; résidus ou lignine pour fabriquer les portes ou châssis de fenêtres ; chanvre et mousses biosourcés pour l’isolation ; biochar pour le revêtement entre autres solutions innovantes pour un bâtiment sain, bas-carbone voire à bilan carbone négatif.

Capture et utilisation / stockage du carbone (CCU/S)

Capture et utilisation / stockage du carbone (CCU/S) : la capture et l'utilisation du CO2 est un outil clé pour réduire les futures émissions de carbone et peut également contribuer de manière significative au remplacement des sources fossiles grâce à un traitement en aval conduisant à une large gamme de produits (chimiques, carburants, matériaux… la liste est longue), l'objectif final étant d'arriver à un monde où tout le carbone se renouvelle et le carbone résidant dans la géosphère (carbone fossile) reste en sous-sol.

Biochar

Biochar : le biochar a une gamme large et évolutive d'usages dans l'agriculture et la gestion des sols, pour l'élevage, la gestion de l'eau, la construction, les biocomposites etc. et il est l'une des rares technologies d'émissions négatives identifiées par le GIEC. Avec le biochar, des gigatonnes de CO2 atmosphérique en excès peuvent être extraits et séquestrés.